The Guest Blog

 

Guest blog post by Betrand L’Huilier – Coordinateur Europe – LaREM Benelux.

Emmanuel Macron a mis l’Europe au cœur de son projet politique et a fait de sa refondation une priorité. Moins d’un an après son élection, le Président français lancera le 17 avril à Strasbourg les consultations citoyennes qui seront menées dans 25 pays européens d’ici octobre pour préparer le débat européen en vue des élections européennes de mai 2019. C’est dans ce contexte que La République En Marche lance la Grande Marche pour l’Europe. Pendant cinq semaines, du 7 avril et jusqu’au 9 mai, les adhérents et sympathisants d’En Marche iront de porte en porte à la rencontre de tous les Français, y compris les Français de l’étranger, afin de leur demander leurs avis et de mieux comprendre leurs attentes, leurs inquiétudes et leurs espoirs vis-à-vis du projet d’intégration européenne. Ce samedi 7 avril, à 10h à L’architecte à Ixelles, Guy Verhofstadt et Pieyre-Alexandre Anglade accompagneront le lancement de la Grande Marche pour l’Europe à Bruxelles. Les représentants de La République En Marche en Belgique vous expliquent pourquoi cette Grande Marche et comment y participer.

Pendant trop longtemps, on a laissé le monopole du débat européen aux Eurosceptiques et Eurobéats. Ça suffit ! L’Europe doit redevenir l’affaire de tous les Européens. C’est la raison pour laquelle aujourd’hui, plus de 1,000 événements sont organisés partout en France, en Europe et dans le monde, dans le cadre du lancement de la Grande Marche pour l’Europe.

Nous marcherons pour écouter et non pour convaincre! Écouter ce qu’ont à dire les Français sur le projet européen, sur ce qui marche et ce qui ne marche pas. Écouter sans à priori et sans jugement, pour comprendre et en veillant à recueillir les avis de chacun, à l’aide d’un questionnaire. Écouter au-delà des cercles informés ou convaincus, en toquant aux portes et en allant à la rencontre des français dans chaque ville et dans chaque village.

Nous marcherons pour remettre l’Europe au cœur du débat public. Trop souvent, cette question est reléguée au second plan, par les médias et les partis politiques. Or, l’Europe mérite un vrai débat. Que l’on veuille réduire les émissions de gaz à effet de serre ou défendre notre économie contre le dumping, que l’on souhaite concurrencer et réguler les géants du numérique ou investir dans les innovations de demain, que l’on veuille construire des ponts ou des murs face à nos voisins, que l’Europe soit considérée comme la solution ou le problème, les enjeux sont trop importants pour les passer sous silence.

Nous marcherons pour réformer ! Pour changer l’orientation des politiques européennes, tant sur le forme que le fond. Pour une nouvelle Europe, plus proche des citoyens et de leurs préoccupations. Pour une Europe qui leur apporte davantage de bénéfices tangibles dans leur vie quotidienne. Pour une Europe qui protège. Pour une Europe souveraine, unie et démocratique.

Contrairement à ce qui est fait depuis des décennies, nous ne proposons pas d’organiser un énième débat institutionnel sur l’Europe, ni de répondre de manière simpliste à la question “oui” ou “non” à l’Europe, ni de soutenir un programme préétabli. Non, nous proposons d’établir d’abord un diagnostic précis sur ce que chacun souhaite pour cette Europe, d’élaborer ensuite un projet ambitieux et exigeant pour sa refondation, de construire enfin l’Europe de demain, tous ensemble.

Les engagements de la Grande Marche pour l’Europe, ce sont une nouvelle méthode, de nouvelles priorités et de nouvelles idées. Les citoyens n’attendent rien de moins. Qu’on les replace au cœur du projet européen. Qu’on leur redonne la parole. Qu’on leur montre que chaque voix compte, qu’ils peuvent influencer le rythme et le contenu de la dynamique européenne.

L’Europe, ce n’est pas Bruxelles, mais 500 millions d’Européens. L’Europe, ce n’est pas un sujet secondaire, mais une priorité dans la lutte contre le changement climatique, le terrorisme et le chômage. L’Europe, ce n’est pas une entité figée dans le temps, mais un projet en constante évolution. L’Europe, c’est le moyen pour les citoyens Européens d’exercer une souveraineté réelle dans le monde actuel pour y défendre nos valeurs et intérêts communs.

La tâche est titanesque. L’Union européenne pâtit d’un manque d’efficacité, de lisibilité et de transparence démocratique, comme en témoignent l’inachèvement de l’espace Schengen et la complexité de la gouvernance de la zone euro. Moins d’un Européen sur deux a confiance dans les institutions européennes et moins d’un Européen sur deux a présentement l’intention d’aller voter en 2019. Le changement est indispensable. Il faut changer l’orientation des politiques européennes, changer les pratiques, changer les habitudes.

Ce changement ne se fera pas sans ou contre les citoyens, mais seulement par et avec eux ! Ce changement ne se fera pas sans vous ! Rejoignez-nous pour qu’il devienne réalité. Venez nous parler de votre Europe ! Retrouvez-nous ce samedi 7 avril à 10h, à L’architecte à Ixelles, en présence de Guy Verhofstadt et Pieyre-Alexandre Anglade.

Author :
Print