The Guest Blog

Pourquoi l’Europe?

Par Anne-Marie Claeys-Matthys, candidat aux élections européennes à la 4e place sur la liste Europe du cdH.

Le 25 mai prochain, je me présenterai au suffrage universel direct, à la 4e place sur la liste Europe du cdH.

Pourquoi le CDH ?

Le Centre Démocrate Humaniste, un parti qui se situe au centre de l’échiquier politique gauche-droite en Belgique. Un parti qui place l’Humain au cœur de ses préoccupations et qui définit ses projets politiques en fonction des réels besoins et aspirations des citoyens.

Le slogan de campagne du cdH « Vivre mieux, c’est possible » me parle. En effet, mon mandat actuel de présidente de CPAS me permet d’être en prise directe avec des réalités très dures vécues au quotidien par de nombreux concitoyens : exclusion sociale, dénuement matériel, solitude, santé mentale et physique déficiente, précarité et mal-être qui en résulte, …. sont autant de sujets de préoccupation qui demandent tout à la fois une approche humaine, sociale et économique. Ce qui est vrai au niveau local l’est davantage encore au niveau de l’Europe où les indicateurs de pauvreté sont des plus inquiétants. Solidarité interpersonnelle, cohésion sociale, service aux plus vulnérables sont plus que jamais des priorités.

Pourquoi l’Europe ?

Parce que l’Europe , est un ambitieux projet de construction d’un espace de paix, de sécurité, de bien-être, de prospérité et de développement économique et social pour les citoyens européens et pour le monde.

Au cdH, nous pensons que les valeurs de démocratie, d’ouverture, de dialogue, de respect, de fraternité, de liberté, de solidarité et de justice constituent l’ADN, l’ossature et la finalité du projet européen. Nous pensons aussi que si l’on est pleinement conscient de la fragilité de ces principes, on ne peut qu’aimer le projet européen à sa juste valeur, puisqu’il en est le gardien.

Le traité de Lisbonne de 2009 a confirmé que « L’union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d’égalité, d’état de droit, ainsi que le respect des droits de l’homme. Elle combat l’exclusion sociale et les discriminations, et promeut la justice et la protection sociales, l’égalité entre les femmes et les hommes et la solidarité entre les générations ».

Face aux constats que je dresse quotidiennement, j’estime qu’une transformation profonde du modèle de développement de notre société est nécessaire qui remet en question notre mode de croissance et la place de la qualité de vie de chaque européen dans les sphères familiale, sociale et professionnelle. Jean Monnet écrivait dans ses Mémoires « C’est le développement de l’Homme qui est l’objet essentiel de tous nos efforts ».

Au cdH nous croyons que seule une Europe du développement humain sera en mesure de répondre aux attentes des citoyens, réenchantera le projet européen et poursuivra le rêve et l’idéal des Pères fondateurs de l’Europe.

Il s’agit d’une vaste stratégie à laquelle les gouvernements, les entreprises, les syndicats et la société civile doivent contribuer à tous les niveaux. La stratégie de développement se décidant aujourd’hui au niveau européen, il faut plus que jamais se passionner pour l’Europe et se mobiliser pour la construire ensemble car elle est un partenaire de poids dans des domaines clés tels que l’emploi, la protection sociales et les politiques d’inclusion sociale. Toutefois, même si ces domaines relèvent de la responsabilité et de la compétence des Etats membres, l’UE a un rôle à jouer à cet égard et elle y contribue d’ailleurs considérablement. Elle peut mobiliser toute une série d’instruments visant à soutenir les efforts des états membres et des autres parties prenantes. Par exemple via la législation européenne (directives spécifiques qui imposent aux Etats membres d’adopter des dispositions juridiques en vue d’atteindre un certain résultat), ou via des financements de l’UE par l’intermédiaire de Fonds structurels et de cohésion qui soutiennent les efforts des Etats membres visant à créer des emplois, à promouvoir le développement économique et à garantir la cohésion sociale , économique et territoriale dans l’ensemble de l’Union, ou encore via la stratégie Europe 2020 ….

On le voit, l’Europe n’est pas un concept abstrait.

Renforcer la solidarité intergénérationnelle signifie : promouvoir tant le potentiel positif de la jeune génération (par exemple le programme « Erasmus pour tous » 2014-2020) que le vieillissement actif, décourager la retraite anticipée, favoriser l’allongement de la vie active, protéger les droits à la pension professionnelle,

Promouvoir des politiques plus favorables aux familles signifie permettre aux personnes, en particulier les femmes, d’équilibrer leur vie professionnelle et familiale dans le contexte de l’évolution démographique, notamment l’augmentation des responsabilités familiales (familles monoparentales, prise en charge/ aide aux parents âgés…) par des mesures congé parental,

Lutter contre la pauvreté signifie réduire les inégalités sociales en améliorant les conditions de vie, de logement, l’accès au travail, aux soins de santé mais aussi à l’éducation et à la formation professionnelle.

Quelle que soit votre opinion politique, je pense que nous pouvons partager une vision commune pour l’Europe que nous appelons tous de nos vœux : Une Europe, proche, unie, refusant la tentation des extrêmes et du repli sur soi, une Europe dont la référence absolue est le développement humain, une Europe qui pèse sur la scène internationale.

Tweet about this on TwitterShare on Facebook0Share on Google+0Share on LinkedIn0
Author :
Print